Monographs Details: Nolana paradoxa subsp. atriplicifolia (Sweet) Mesa
Authority: Mesa, Aldo. 1981. Nolanaceae. Fl. Neotrop. Monogr. 26: 1-197. (Published by NYBG Press)
Family:Solanaceae
Synonyms:Nolana atriplicifolia Sweet, Nolana grandiflora Herzog, Nolana rupicola Gaudich., Alona baccata Lindl., Alona longifolia Lindl., Sorema atriplicifolia Lindl., Sorema lanceolata Miers, Sorema acuminata Miers, Sorema longifolia (Lindl.) Miers, Sorema paradoxa var. atriplicifolia (Sweet) Miers, Gubleria baccata (Lindl.) Gaudich., Sorema longifolia (Lindl.) Miers, Sorema lanceolata Miers, Nolana acuminata Dunal, Nolana linearis (Miers) Dunal, Nolana baccata Dunal, Nolana triquetra K.Koch & Bouché, Nolana angustifolia Phil., Sorema bracteosa Phil., Sorema elegans Phil., Sorema parviflora Phil., Nolana lanceolata Dunal ex, Nolana pterocarpa Wettst., Nolana pterosperma Phil., Nolana rupestris Wettst., Nolana parviflora (Phil.) Phil., Nolana debilis Phil., Nolana navarri Phil., Nolana stans Phil., Nolana carrera Phil., Nolana alba Phil., Nolana leucantha Phil., Nolana napiformis Phil., Nolana glutinosa Reiche, Nolana bracteosa (Phil.) Reiche, Nolana elegans (Phil.) Reiche, Nolana carrera var. leucantha (Phil.) Reiche, Nolana grandiflora Herzog, Periloba stans (Phil.) I.M.Johnst., Periloba pterosperma I.M.Johnst., Periloba parviflora I.M.Johnst., Nolana jaffuelii I.M.Johnst.
Description:Species Description - Herbe annuelle ou pérenne, couchée à rampante, pubescente,pubescente-glanduleuse à glanduleuse-résineuse, rarement glabre. Pubescence à poils tecteurs ciliés et glanduleux, unisérés courts ou longs, à cellule basale large. Feuilles adultes basales en rosette, spatulées, pétiolées et caulinaires, opposées, elliptiques à linéaires-acuminées, à marge révolutée ou non, sessiles, décurrentes et recaulescentes, à nervure médiane proéminante. Corolle infundibuliform blanche ou à limbe violacé ou lilas et tube blanc ou jaune. Fruit à nucules, parfois, avec de petites ailes menbraneuses au sonnet ou à la marge.

Discussion:

Pollen: P/E = 1 ou # 1) . Formes circulaires (P = 42 µm ; E = 42 µm) et subcirculaires (P = 44, 42 µm ; E = 41, 39 µm). L'exine est plus épaisse aux pôles (Ex. P = 3 µm ; Ex. E = µm) . La nexine est presque lisse, assez épaisse ; les columelles sont assez espacées et le tectum est épais, constitué par un système strié-réticulé (avec de grandes mailles), finement nervé, proéminent. J'ai pu observer des arrachements d'ectexine avec la sole, les columelles et le tectum partiel ce qui est en faveur de la dissociation mécanique entre l'extexine et lTendexine (voir Pl. XVIII : 1-5). Un phénonène semblable à ce que je viens de décrire est observé chez les Qnbellifères (Cerceau-Larrival, 1971 ; Cerceau-Larrival et Roland-Heydacker, 1976 a). Des études ontogéniques ont montré que 1'endexine serait sous la seule dépendance du gamétophyte tandis que 1'extexine suivrait en plus le contrôle du sporophyte par 11intermédiaire de la sporollénine synthétisée par 1'assise tapétale (Cerceau-Larrival et Roland-Heydacker, 1976 b ? 1978 ; Roland-Heydacker et Cerceau-Larrival, 1978).

Distribution:Chile South America| Atacama Chile South America|