Monographs Details: Nolana sedifolia var. confinis (I.M.Johnst.) Mesa
Authority: Mesa, Aldo. 1981. Nolanaceae. Fl. Neotrop. Monogr. 26: 1-197. (Published by NYBG Press)
Family:Solanaceae
Synonyms:Bargemontia confinis I.M.Johnst., Bargemontia gracillima I.M.Johnst., Nolana gracillima (I.M.Johnst.) I.M.Johnst., Nolana confinis (I.M.Johnst.) I.M.Johnst., Nolana lycioides I.M.Johnst., Nolana spergularioides Ferreyra, Nolana volcanica Ferreyra
Description:Variety Description - Sous-arbrisseau, rarement herbe annuelle, parfois glauque. Pubescence à poils glanduleux unisériés, longs, simples, érigés. Racine pivotante. Feuilles linéaires à linéaires-spatulées, longues de 3-10 (-20) mm. Calice poculiforme, 5-partite à lobes lancéolés à lancéolés-acuminés. Corolle infundibulifonne, violacée, largement épanouie, longue de 13-27 im. Etamines inégales.

Discussion:Chorologie et Ecologie. Chaméphyte ou thérphbyte à distribution péruvienne-chilienne, de grande amplitude écologique. Cette sous-espèce est fréquente dans la région de Tacna (300-3000 m d'altitude). A Mollendo elle croitpres de la mer.

D'après Marticorena et Quezada (1974), au Chili, elle habite dans le désert intérieur de Arica (18° 19' S) à 2100 m d1 altitude ; associée à Lycopersicon peruvianum (L.) Mill. var. dentatum Dunn. (Solanacées), Philippiamra fastigiata (Phil.) 0. K., (Portulacacées), Acantholippia deserticola (Phil.) Mold. (Verbenacées) .

Notes. Quelques "formes de transition" récoltées au Pérou, à Moquegua et Mollendo (aires de distribution superposées) suggèrent que cette sous-espèce serait liée par hybridation à Nolana laxa (Miers) Johnst. et N. crassulifolia Poepp. ssp. revoluta (R. et P.) Mesa.

En faisant la description de N. aplocaryoides (Gaud.) Johnst. j'ai constaté que la morphologie florale est très semblable à celle de N. sedifolia ssp. confinis, sur tout, pour les quelques plantes récoltées au Pérou, à Islay, Mollendo, Ilo et Tacna, nommées par Johnston (1936) N. lycioides (= synomyne de la ssp. confinis). J'ai résolu de considérer N. aplocaryoides (inclus N. Pearcei Johnston) comme une variété de N. sedifolia ssp. confinis en raison de sa ramification méso-acrotone à brachyblastes portant des fleurs subsessiles, verticillées et des poils glanduleux, pluricellulaires, unisériés, très longs. Ces caractères distinctifs ne sont pas associés à une différenciation géographique.
Distribution:Peru South America| Arequipa Peru South America| Tacna Peru South America| Chile South America| Tarapaca Chile South America| Antofagasta Chile South America|